Les Bougies du Crépuscule

Le jour du tournage, Gabrielle et Kevin nous ont offert de merveilleux sandwiches au végé-pâté maison garnis de feuilles de pissenlit qu’ils avaient cueillies. C’est avec passion qu’ils nous ont entretenus de gomme de sapin et de jardin forestier. Autour de nous, des dizaines et des dizaines de chandelles de cire d’abeille figeaient lentement. L’air en avait pris un goût de miel. Dehors, le quartier Saint-Philippe et la Kruger continuaient de s’animer, mais nous les avions depuis longtemps oubliés. Nous étions ailleurs.

Nous avions tous la tête en ruche et comme des abeilles, nous avons tous repris le travail dès la dernière bouchée. Les images s’accumulaient, lumineuses, et la cire patiemment se laissait filtrer.

-Caroline

Une réflexion au sujet de « Les Bougies du Crépuscule »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *